Advertisements
Advertisements

Assurance vie définition , l’assurance vie est un placement financier qui vous permet de constituer ou de faire fructifier un capital dans l’idée de le transmettre.

 C’est un excellent moyen de valoriser un capital existant ou de constituer un patrimoine  .

Le contrat d’assurance vie est un produit d’épargne qui fonctionne dans un cadre civil et fiscal avantageux qui lui est propre.

Advertisements

Assurance vie définition

Définition assurance vie : qu’est ce que c’est?

L’assurance vie est un contrat très intéressant pour toute personne souhaitant épargner, que l’objectif final soit de bénéficier d’un complément de retraite ou de transmettre un héritage. 

Contrairement aux idées , l’assurance vie n’est pas un placement que l’on perçoit uniquement en cas de décès du souscripteur, c’est même le contraire à la base. 

En effet, également appelé assurance vie , ce contrat permet à l’assuré de percevoir le montant qu’il a épargné en cas de vie au terme du contrat.

Il s’agit donc plus d’un contrat d’épargne, d’un placement ordinaire, que d’une assurance décès à proprement parler.

En cas de décès du souscripteur avant le terme du contrat d’assurance . l’argent sera versé aux bénéficiaires désignés par ce dernier : c’est l’un des 2 principaux avantages de l’assurance vie, avec la fiscalité.

Un placement normal, comme  un plan d’épargne ou  un livret bancaire , ne vous permettra pas de choisir à qui votre argent sera versé si vous décédez. 

Les sommes tomberont tout simplement dans votre patrimoine, et seront réparties entre tous vos héritiers. 

L’autre avantage est  la fiscalité particulièrement intéressante. 

Advertisements

Sachez qu’en investissant votre épargne dans l’assurance vie, vous êtes en partie exonéré d’impôts sur votre contrat , dès la 8e année. 

C’est pour cette raison que les conseillers financiers ou en gestion de patrimoine recommanderont toujours un horizon de placement d’au moins 8 ans sur ce type d’investissement.

Définition de Assurance vie : souscription

Lors de la souscription d’une assurance vie, vous aurez deux éléments principaux à réaliser :

  • Le versement de votre première cotisation.
  • La désignation de votre (vos) bénéficiaire(s).
  • Le paiement des cotisations est variable : vous pouvez choisir de déposer un versement unique sous forme de capital ou préférer des primes périodiques sur une base mensuelle, trimestrielle ou annuelle.

Quant au choix de votre bénéficiaire, vous pouvez conserver la clause par défaut ou indiquer précisément le nom et le prénom de celui ou celle à qui vous souhaitez léguer votre épargne. 

Mais attention : n’oubliez pas de le modifier si vous changez d’avis quelques années plus tard.

Selon le contrat assurance vie que vous avez souscrit, les garanties sont exprimées en euros dans les contrats « fonds euros » ou en actions et autres parts dans les contrats « unités de compte ». 

Advertisements

Le choix entre ces deux contrats assurances se fait en fonction de la rémunération et du rendement que vous souhaitez et des risques que vous voulez prendre.

Un contrat en fonds euros, appelé aussi mono-support, est moins risqué qu’un contrat en unités de compte, mais ce dernier rémunère davantage.

 Pour plus de détails , n’hésitez pas à demander une explication sur l’assurance vie .

Assurance vie définition : récupération des sommes investies

Lorsque vous recevez le montant épargné par votre assurance, vous avez généralement le choix entre deux options :

  • Le versement en une seule fois sous la forme d’un capital
  • Le versement sous forme de rentes, temporaires ou viagères .

Alors vous pourrez recevoir une somme mensuelle pendant un certain nombre d’années (rente temporaire) ou jusqu’à la fin de vos jours (rente viagère). 

Il peut s’agir d’une pension de réversion pour plus de sécurité : si vous décédez, une partie de la pension continuera d’être versée à une deuxième tête , que vous aurez déterminée au moment de la souscription.

La rente viagère est imposable à hauteur de 70% pour les moins de 50 ans mais ce montant est dégressif avec les années , puisque l’imposition est de 30% pour les personnes de plus de 70 ans.

En outre, l’assurance vie est un contrat très souple.

Ainsi, vous pouvez redemander votre capital, si nécessaire, avant le terme du contrat : c’est ce qu’on appelle le rachat de l’assurance vie.

Donc l’assurance vie a tout pour plaire à ceux qui souhaitent anticiper les risques de l’avenir dans des conditions financières rémunératrices ou protéger leurs proches. 

Pour bien la choisir, il faut comparer, se faire conseiller, et regarder attentivement les taux de rendement historiques, les frais de gestion et les frais de versement lors de la comparaison des différents contrats.

Comment récupérer l’argent d’une assurance vie ?

L’assurance vie est un placement à long terme, mais l’épargne est généralement toujours disponible. Il existe trois façons de récupérer le capital investi : en une fois, en plusieurs, ou en le transformant en rente viagère, c’est-à-dire un revenu versé jusqu’au décès.

La fiscalité de l’assurance vie est plus intéressante après 8 ans, mais rien ne vous empêche de récupérer l’épargne avant.

Advertisements
3 portes de sortie :
 

Trois portes de sortie existent dans la plupart des contrats d’assurance vie :

le « rachat en assurance vie  » total correspond à une clôture définitive du contrat. Vous retirez la totalité de votre capital en une seule fois. 

Il s’agit d’une décision sans retour et si vous souhaitez épargner à nouveau dans le cadre de l’assurance vie. Vous devrez ouvrir un nouveau contrat, puis attendre huit ans pour optimiser la fiscalité. 

La clôture d’un contrat assurance vie par rachat total peut également entraîner la perte des avantages successoraux, acquis grâce à l’âge de vos versements.

le rachat partiel permet de retirer une partie du capital constitué, tout en laissant fructifier le solde. 

C’est une solution très pratique pour compléter les revenus à la retraite, ou pour faire face à une dépense imprévue.

 L’argent qui reste investi sur le contrat d’assurance vie conserve tous les avantages fiscaux acquis dès le départ.

la transformation en rente viagère consiste à échanger son épargne – ou une partie de celle-ci – contre un revenu régulier, versé par l’assureur jusqu’au décès de l’assuré.

C’est une solution radicale, car l’épargne ne vous appartient plus. 

En contrepartie, vous avez la certitude de percevoir ce revenu tant que vous êtes en vie, même si vous battez des records de longévité.

Quels sont les produits de l’assurance vie

Assurance vie définition : Contrat à capital variable

 1  : Contrat en euros (support unique)

Assurance vie est un type de contrat adossé à un support financier unique : si le client veut réorienter son épargne, il devra rouvrir un nouveau contrat.

Si le nouveau contrat assurance  contient au moins 20% d’UC : on peut appliquer la loi FOURGOUS de 2005 qui permet le maintien de la date d’imposition initiale. 

Contrat multi-supports

Contrat comportant plusieurs supports financiers et une possibilité d’arbitrage.

En fonds euros :

Contenu des fonds en euros : Le support en euros est un actif financier composé principalement d’obligations.

Ce fonds en euros peut être ring-référencé, c’est-à-dire qu’une partie de l’actif général est réservée (ex : fonds AGIPI pour AXA). 

Les résultats générés par cet actif en anneau sont consacrés à la rémunération de ce ou ces contrats assurances et ne bénéficient pas aux autres contrats vendus par la compagnie.

2 Assurance vie définition : Les contrats traditionnels
 Temporaire-décès :

La DT est appelée prestations en cas de décès de l’assuré avant une certaine date fixée dans le contrat ou avant un certain âge . Si l’assuré décède après, les fonds sont perdus.

Il existe 3 types de TD :

  •  Tempo avec primes lissées : cotisations annuelles moyennes
  • Tempo annuel avec tacite reconduction et primes croissantes
  • Et tempo dégressif : le capital restant dû est calculé en fonction de l’âge et de la dégressivité du capital.

La DT permet aux bénéficiaires qui sont financièrement dépendants de l’assuré de percevoir un revenu afin de maintenir un niveau de vie. 

Elle peut également être souscrite dans un but patrimonial. Elle est versée sous forme de rente ou de capital.

Vie entière
C’est une garantie décès sans terme (ex : contrat obsèques), les prestations promises sont versées quel que soit l’âge de survenance du décès.
 
3 types de contrat :
 
  • la prime unique viagère
  • prime viagère temporaire (l’assuré paie des cotisations de 45 à 65 ans, au-delà il ne paie plus)      
  • prime viagère viagère (l’assuré paie jusqu’à son décès)
Le contrat assurance vie entière est plus adapté aux problèmes de transmission du patrimoine mais aussi aux problèmes d’obsèques et la cible est constituée de personnes plus âgées que pour les TD.
L’assurance en cas de vie
On distingue le capital différé et le contrat de rente viagère
 

Capital différé avec contre-assurance : il garantit une prestation à l’assuré s’il est encore en vie au terme du contrat .

Il comporte une garantie en cas de vie et une TD dont le but est de rembourser les primes versées en cas de décès avant le terme.

 Ce contrat est la base de tous les produits d’épargne-vie modernes (par exemple, l’assurance-vie).

Les rentes viagères immédiates : elles garantissent une prestation échelonnée, tant que l’assuré est en vie et jusqu’à son décès quelle que soit la date. 

Cette rente est le seul produit qui garantit un revenu sûr à l’assuré.

3 Assurance mixte

C’est la combinaison d’un TD et d’un capital différé sans contre-assurance, il y a donc une garantie en cas de vie et une en cas de décès.

Le capital de ces deux garanties peut être équivalent ou différent. 

Cette formule permet de réaliser une option d’épargne et de pension en même temps mais elle est coûteuse , donc à éviter.

 
 
 
Advertisements

0 CommentsClose Comments

Leave a comment