Advertisements
Advertisements

Assurance vie fonctionnement , l’assurance vie est un placement financier à long terme dont le succès est reconnu. 

C’est aussi l’un des contrats les plus réalisés. 

L’assurance vie est un contrat par lequel l’assureur s’engage, en contrepartie du paiement de primes, à verser un capital ou une rente à l’assuré ou à ses bénéficiaires. 

Advertisements

Assurance vie fonctionnement

Choisir le bon contrat d’assurance vie

Lors du choix de votre contrat d’assurance vie, vous devez rester vigilant aux surprises (bonnes mais parfois mauvaises). 

En effet, ce contrat s’inscrit dans la durée, ce qui en fait un dispositif encore plus dangereux.

Il est donc nécessaire d’établir dès le départ les précautions à prendre. La première consiste à déterminer avec précision le profil de l’investisseur, c’est-à-dire qui nous sommes et ce que nous voulons.

Cette technique permettra d’éviter certaines erreurs. Il est également nécessaire de prêter attention à d’autres critères tout aussi importants comme le type exact de contrat, le montant des frais, les options de gestion, etc.

Comment fonctionne l’assurance vie ?

Le bon fonctionnement de l’assurance vie répond aux besoins de presque tous les épargnants, notamment parce que l’assurance vie fonctionne comme un véritable « couteau suisse » pour investir ! Et vous pouvez y investir à tout âge. 

L’objectif de cet article est de vous faire découvrir l’assurance vie sous tous ses angles.

Découvrez le fonctionnement de l’assurance vie , ses spécificités, sa composition , sa fiscalité très avantageuse et la multitude de stratégies d’investissement possibles. L’assurance-vie est un produit incontournable et très polyvalent. 

En plus des fonds en euros classiques, saviez-vous que l’assurance-vie vous permet également d’investir dans des actions ou dans l’immobilier ?

Aperçu de l’assurance vie

Comment placer votre argent lorsque vous avez déjà constitué une épargne de précaution et que vous souhaitez envisager un placement à plus long terme, plus rentable ?

Advertisements

Votre conseiller bancaire – probablement celui de la banque héritée de vos parents ou celle jointe en raison d’un prêt immobilier – vous recommandera certainement d’investir dans l’une des plus belles niches fiscales françaises : l’assurance-vie (AV). 

Et il n’aura pas tort ! L’assurance vie est un excellent produit pour bien rémunérer son épargne et payer 0 impôt sur les intérêts générés.

C’est le meilleur produit d’épargne, avec le plan d’épargne en actions (PEA), pour ceux qui veulent percevoir des revenus financiers non rémunérés (hors prélèvements sociaux à 17,2%).

Mais contrairement au PEA, l’assurance vie ne se limite pas aux actions, il y en a pour tous les goûts puisqu’un seul contrat d’assurance-vie peut offrir : fonds en euros garantis, actions et immobilier.

Votre conseiller a donc raison de vous orienter vers l’assurances vie si vous avez une capacité d’épargne. 

Cependant, ne vous précipitez pas : il existe plusieurs d’assurances vie et il est peu probable que votre conseiller commercialise les meilleures assurances vie !  Prenez le temps de faire une étude de marché.

Advertisements

Sur le long terme, choisir une bonne assurance vie plutôt qu’une mauvaise peut vous faire économiser plusieurs milliers d’euros. Mais comment choisir son assurance vie ?

Déjà comprendre ce qu’est une assurance vie, pour savoir comment elle fonctionne et pouvoir comparer.

L’assurance vie est dite multi supports car c’est une enveloppe qui peut contenir plusieurs supports.

Vous pouvez être investi dans votre assurance vie sur 2 types de supports au choix :

En fonds euros.

Les fonds en euros sont gérés par l’assureur et investis principalement en obligations d’État européennes (dette française par exemple). 

Les fonds en euros plus dynamiques sont également investis un peu en actions ou en immobilier.

Dans les fonds en euros, votre capital est garanti. Grâce à l’effet cliquet, votre patrimoine ne fera que croître, année après année. Trouvez ici les meilleurs fonds en euros.

En unités de compte (UC)

Ce sont des fonds d’actions, d’obligations, monétaires ou immobiliers qui vous permettront de dynamiser votre épargne.

 Les unités de compte UC présentent un risque de perte en capital : elles sont plus risquées mais offrent une meilleure espérance de gain à long terme.

Répartition libre entre fonds en euros et unités de compte, ou gestion pilotée

Vous effectuez vous-même la répartition entre les supports en mode de gestion libre (vous pouvez investir sur 100% des fonds en euros), ou vous déléguez à un gestionnaire en mode de gestion pilotée (il y aura plus ou moins d’unités de compte selon votre profil).

Notez que vous pouvez « arbitrer » votre contrat en cours de vie. 

C’est-à-dire vendre des fonds en euros pour acheter des UC, vendre des UC pour aller sur le fonds en euros ou passer d’une UC à une autre. L’assurance vie est donc très souple.

Assurance vie fonctionnement mettons immédiatement fin aux idées fausses 

L’assurance vie est le produit d’épargne préféré des Français. Cependant, ce produit reste méconnu et de nombreuses idées fausses circulent sur l’assurance vie.

Il faudra donc s’en débarrasser pour assimiler le produit et aller de l’avant. 

Nous remettons ici les pendules à l’heure sur les 6 erreurs les plus courantes rencontrées à propos de l’assurance vie.

Assurance vie fonctionnement : L’argent investi n’est pas bloqué

Votre argent est toujours disponible, vous êtes libre d’effectuer des rachats  partiels ou totaux quand vous le souhaitez. 

Advertisements

Après un rachat partiel, le contrat d’assurance vie reste ouvert et vous pouvez continuer à épargner sur celui-ci.

La fameuse durée de 8 ans ne concerne que la fiscalité plus favorable après cette date anniversaire. 

Cela dit, le transfert de l’assurance vie est très limité, voire impossible, alors choisissez bien votre assurance vie !

Ce n’est pas une assurance décès

L’assurance vie est avant tout un produit d’épargne. Contrairement à l’assurance décès, qui est uniquement un produit de prévoyance.

Cela dit, elle offre des avantages successoraux importants pour la transmission aux bénéficiaires désignés en cas de décès : vous pouvez transmettre 152 500 € sans droits de succession par bénéficiaire ! Par exemple, aucun impôt à payer pour transmettre 456.000 € dans le cas d’une personne qui a 3 enfants (ou neveux, ou autres bénéficiaires de son choix).

En effet, l’assurance vie est réputée « hors succession », cela permet notamment de transmettre hors droit commun (ami, enfant d’un autre lit, etc.) Attention, la clause bénéficiaire rédigée par le client est strictement confidentielle.

Pas de plafond

Chacun peut posséder plusieurs assurances vie, pour diversifier les assureurs / unités de compte accessibles  / fonds en euros et profiter de la garantie de dépôt de 70 000 € par assureur et par client. 

Et il n’y a pas de limite de versement.

L’assurance vie n’est pas un produit réservé aux riches

D’excellents contrats sont disponibles dès 100 € à l’ouverture et sans obligation de versement ultérieur.

Les assurances vie autoproclamées « haut de gamme » qui nécessitent des tickets d’entrée importants (jusqu’à 100 000 €) ne sont pas forcément les meilleures.

Sachez que vous pouvez également ouvrir une assurance vie à un enfant, dès sa naissance.

L’assurance vie n’est pas un produit intrinsèquement risqué

Le risque  vous vous exposez dépend de votre choix d’allocation. 

C-à-dire de la manière dont vous allez répartir vos versements entre les différents supports d’investissement de votre contrat d’assurance vie.

Si vous investissez sur des fonds en euros à 100 % , il n’y aura aucun risque de perte en capital. 

Mais si vous optez pour un mandat de gestion offensive, ou si vous vous allouez en unités de compte, vous vous exposez à la volatilité des marchés (actions, ou immobilier). 

Vous n’avez rien à déclarer (vraiment ?)

Vous n’êtes imposable que lorsque vous effectuez un rachat, sur la part de plus-value incluse dans votre rachat. 
 
Et avec une fiscalité avantageuse . Donc, tant que vous ne retirez pas d’argent de votre assurance vie, vous n’avez rien à déclarer.
 

La fiscalité de l’assurance vie : une formidable niche fiscale

Comprendre le fonctionnement de l’assurance vie, c’est aussi comprendre l’optimisation fiscale de l’assurance vie. 

Prendre date dès aujourd’hui sur une bonne assurance vie vous permettra de bénéficier d’une fiscalité avantageuse plus tôt pour utiliser votre épargne.

Alors même si vous n’avez pas un patrimoine important en ce moment, n’attendez pas pour ouvrir une assurance vie.

1er avantage fiscal : vous n’avez rien à déclarer tant que vous ne retirez pas d’argent du contrat d’assurance-vie. 

En effet, vous n’êtes imposable que lorsque vous effectuez un rachat sur votre assurance-vie, sur la part de plus-value incluse dans votre rachat. 

Vos gains s’accumulent donc au fil du temps, sans  » frottement fiscal « , c’est pourquoi on parle d’enveloppe de capitalisation.

A cela s’ajoute un autre avantage fiscal en cas de retrait d’argent (rachat partiel ou total) et enfin un avantage pour la succession.

Fiscalité de l’assurance vie : exonération de l’impôt sur le revenu après les 8 ans de votre assurance vie.

C’est l’âge du contrat qui compte, et non la date des sommes qui y sont investies. Il est donc pertinent d’ouvrir le plus tôt possible, quitte à n’alimenter son assurance vie que lorsqu’elle atteint ses 4 ans (ou mieux encore, ses 8 ans).

En effet, effectuer un rachat sur un contrat de plus de 8 ans permet une exonération d’impôt si vous retirez une somme qui comprend moins de 4 600 €  » d’intérêts  » (qui représentent beaucoup plus de capital retiré) par an pour une personne seule ou 9 200 € pour un couple marié ou pacsé. 

Pour tout savoir sur la fiscalité de fonctionnement assurance vie.

Est-il toujours intéressant de souscrire une assurance vie ?

L’assurance vie est très souvent décrite comme le placement préféré des Français, avec son cadre fiscal avantageux et les possibilités financières qu’elle offre.

Il s’agit en effet d’un produit d’épargne à long terme qui offre de meilleurs rendements que certains produits plus traditionnels et qui peut également servir de nombreux objectifs.

Clôturer son contrat d’assurance vie

Si le souscripteur souhaite clôturer son contrat d’assurance vie, il doit effectuer un rachat total. L’assureur verse alors au souscripteur la valeur de rachat de son contrat. 

Dans le contrat d’assurance vie épargne Evolution 2, il n’y a pas de pénalités de rachat.

 

 
 
 
Advertisements

0 CommentsClose Comments

Leave a comment