Informations

Chien de berger

Chien de berger , chiens de berger sont des chiens Utilisés depuis toujours pour garder les troupeaux, les rassembler et les protéger, les chiens de berger sont des animaux vifs et intelligents.

Sous ce nom se cache une quarantaine de races alliant une grande capacité d’apprentissage, une réactivité spectaculaire et un courage à toute épreuve.

 

Chien de berger

 

Qu’est-ce qu’un chien de berger ?

 

Comme son nom l’indique, la fonction première du chien de berger est d’assister un éleveur ou un berger dans la surveillance d’un troupeau.

 Celui-ci peut être constitué de moutons ou de chèvres . Le chien divise  ou rassemble les troupeaux selon les instructions du berger. Et si nécessaire, il part à la recherche des animaux égarés.

 

Découvrez 5 races de chiens de berger

 

Particulièrement intelligents, les chiens de berger s’adaptent aussi bien à la vie de famille qu’à la garde et à la gestion des troupeaux.

Protecteurs et dévoués à leurs maîtres, les chiens de berger sont devenus très populaires auprès des foyers français. Du chien berger australien au berger belge, il existe de nombreuses races de chiens qui répondent à cette appellation.

 

Meilleures races de chiens de berger

 

Le berger allemand

 

Commençons par le berger allemand, certainement le plus connu, et l’un des chiens de berger les plus populaires en France. Cette race originaire d’Allemagne, est apparue à la fin du XIXe siècle, à partir d’un croisement de bergers de Württenberg et de bergers de Thuringe. 

Elle fut créée dans le but d’en faire un chien de protection des troupeaux, et ce fut un succès, puisqu’elle est aujourd’hui l’un des meilleurs chiens de garde au monde et est utilisée comme chien de police dans la plupart des polices du monde.

Certains sont également utilisés comme chiens d’aveugle.

 

Le berger belge malinois

 

La plus populaire des races bergères belges, le Berger Belge Malinois est arrivé à la fin du XIXème siècle, avec trois autres races : le Tervuren, le Groenendael et le Laekenois.

Les vétérinaires belges, à cette époque, faisaient une sélection pour organiser le patrimoine canin de leur pays, très pauvre à l’époque. C’est ainsi que sont nées ces quatre races. 

Depuis, il y a beaucoup de Malinois dans la police pour les missions de repérage et de suivi. C’est un excellent chien de garde et de compagnie, mais un chien très nerveux et qui a besoin d’une éducation ferme, donc à ne pas mettre entre toutes les mains.

 

Le berger des Shetland

 

Originaire des îles Shetland en Ecosse, d’où il tire son nom, le berger Shetland est bien sûr issu de son lointain cousin, le Colley, croisé avec des chiens nordiques. 
 
Il est  petit, mais plus obéissant que son ancêtre. Il est encore aujourd’hui un excellent chien de berger, ainsi qu’un très bon chien de garde.
 

 En outre, c’est un chien très doux et joueur avec les enfants, et sa grande capacité d’apprentissage en fait un très bon chien d’agility.

Le Berger Blanc Suisse

 

Le berger blanc suisse est à l’origine un dérivé du berger allemand, mais de couleur blanche. 

Initialement refusé d’être reconnu comme une race à part entière par les comités d’officialisation des races canines allemandes à cause de sa couleur, ce n’est qu’au début des années 1970 que le berger blanc est arrivé en Suisse, et a été inscrit dans le livre des origines de la Suisse.

En 2002, cette race a finalement été officialisée. 

Souvent apprécié pour sa beauté, c’est en quelque sorte un berger blanc qui fait aussi un bon chien de garde. Intelligent, très joueur et protecteur avec les enfants, il peut très bien s’adapter à la vie de famille.

Cependant, il a besoin de se dépenser régulièrement en plein air, et supporte mal la solitude.

 

Le berger australien

 

Le berger australien, malgré son nom, n’a que partiellement des origines australiennes. 

Durant la seconde moitié du XIXe siècle, de nombreux Basques ont émigré en Australie avec leurs troupeaux et leurs chiens. Sur place, il y eut de nombreux croisements, entre autres avec le Colley et le Goofy.

 Finalement, ces croisements ont été expatriés en Californie, où une sélection a permis d’officialiser la race en 1977.

Cette race est encore aujourd’hui parfaite pour la gestion des troupeaux de moutons ou de vaches. 

Elle n’est cependant pas très accessible pour toutes les familles en tant que chien de compagnie. 

 

Le colley à poil long

 

Cette race, principalement connue par le roman « Lassie faithful dog », est apparue au XIXe siècle, suite à un croisement entre un lévrier russe (le Baroï) et un setter irlandais.

Élevée par la reine Victoria en Angleterre à partir de 1860, la race sera officiellement reconnue en 1873. 

Cette race reste aujourd’hui un très bon chien de berger, et est également utilisée comme auxiliaire de police ou chien guide pour aveugles.

Grâce à son caractère doux, patient et protecteur, il peut également être un très bon compagnon pour les enfants.

 

Le Border Collie

 

Le Border Collie est l’une des races de chien de berger les plus intelligentes et les plus travailleuses au monde, ainsi que l’une des races les plus anciennes, née de croisements entre des chiens britanniques dans la région des « Borders », frontière entre l’Angleterre et l’Écosse.

Les colons l’ont ensuite, au cours du XIXe siècle, croisé avec des chiens australiens pour rendre la race plus rapide et plus résistante, ce qui a donné le Border Collie que nous connaissons aujourd’hui.

La race a été officialisée en 1976. C’est encore aujourd’hui l’un des meilleurs chiens de berger au monde, mais il demande beaucoup de temps et d’énergie par jour.

 

Le Berger Hollandais

 

Cette race a une origine commune avec le berger belge, mais était menacée d’extinction à la fin du XIXe siècle. Heureusement, des éleveurs néerlandais ont officialisé la race et créé un club, ce qui a permis de préserver l’espèce. 

En 1990, le berger hollandais est arrivé en France. Docile et extrêmement fidèle, c’est un excellent chien de garde. De plus, il est un très bon pisteur, ce qui en fait un chien que l’on retrouve souvent dans la police ou dans les corps d’armée.

 

Le berger des Pyrénées à poil long

 

Race originaire des Pyrénées, reconnue officiellement en 1920, le berger des Pyrénées, qui pourrait ressembler à un petit chien de compagnie classique, est en fait un excellent chien de berger, encore aujourd’hui. 

Pendant la Première Guerre mondiale, il a été utilisé pour aider au transport des blessés ou comme guetteur. Cependant, il reste un chien de compagnie très amical, joueur et actif.

 

Le Bobtail

 

Cette grosse boule de poils à l’aspect de peluche, a été pendant très longtemps un chien de garde et surtout un chien de berger, avant d’être le chien de compagnie que nous connaissons aujourd’hui.

Cette race d’origine britannique, a été officialisée en 1970. 

Malgré son passé de surveillant de troupeau, rares sont ceux qui ont encore ce rôle aujourd’hui. En raison de son caractère calme et fidèle, on le retrouve principalement comme chien de garde.

Cependant, il n’est pas très courant, en raison de l’entretien fréquent que nécessite son pelage.

Race de chien domestique lupoïde adaptée à la garde et à la conduite des troupeaux de moutons, et classée dans le groupe 1 ou le groupe 2 par la société centrale canine ou SCC.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page